Bien-Etre

Le Shiatsu, l’art du toucher pour l’équilibre du corps

5 septembre 2015
Shiatsu

 

Le Shiatsu 指圧

 

Bienvenue au Japon, nous sommes au début du XXe siècle, le Pays du soleil levant vient depuis peu de réouvrir ses portes vers l’extérieur, et voit apparaitre un renouveau de la connaissance traditionnelle dans sa plus noble essence, au niveau des arts martiaux mais aussi des techniques thérapeutiques.
Une nouvelle pratique digne héritière du Anma ( masssage thérapeutique ancestrale) et métissé à la Chiropractie venue d’Occident se fait peu à peu connaître.
C’est comme ça qu’en 1920, le Shiatsu ( littéralement : pressions des doigts) fût nommé pour la première fois par Tenpeki Tamai auteur du livre Thérapie par pression des doigts (Shi-atsu) et c’est en 1930, le Ministère de la Santé Japonnais reconnu officiellement le Shiatsu comme une pratique thérapeutique.
En Europe, ce n’est que depuis 1997 que cette pratique est reconnue ( il était temps ) comme « médecine non conventionnelle » digne d’intérêt. 

 

Shiatsu, les fondamentaux

Le Shiatsu est donc une technique manuelle, qui se pratique dans un dojo, allongé sur un futon et où le praticien va utiliser ses doigts, ses mains et même des fois ses coudes ou ses genoux.

Il interagira sur les différents méridiens du corps où circule notre Ki c’est à dire notre force de vie universelle.
Ces 14 principaux méridiens sont ceux, de l’Estomac, Gros intestin, Intestin grêle, Coeur, Maître Coeur, Poumon, Foie, Vessie, Vésicule biliaire, Rein, Rate-Pancréas, Triple réchauffeur, Vaisseaux Concepteur, Vaisseaux Gouverneur .

art-martial-point-vitaux_meridiens
Comme vous pouvez le constater, ils sont pour beaucoup nommés comme les principaux organes de notre corps, car en réalité ce sont eux qui les alimentent de notre KI.
Après, sur chaque méridien, il y a des multitudes de points d’acupuncture qui ont pour chacun un impact très précis sur notre corps, notre santé et notre Bien-être.
Selon les pervers intérieurs ( ex: les émotions positives ou négatives … ) ou les pervers extérieurs ( ex : le froid, le stress extérieur ..), notre Ki peut s’en retrouver perturbé, engorgeant certains points d’acupuncture et par la même occasion en vider irrémédiablement d’autres. C’est là que le déséquilibre commence ! On s’affaiblit, on se fragilise et on sera plus enclin à la maladie ou aux sensations désagréables.
Et c’est là que le Shiatsu, peut intervenir et vous aider à rééquilibrer tout ça.
A travers son ressenti, le praticien saura travailler sur votre corps afin de corriger toutes ces déséquilibres. Il faut une grande sensibilité pour arriver à sentir toutes les perturbations d’un KI. C’est aussi pour ça que les formations de Shiatsu sont aussi longues (minimum 4 ans) et fastidieuses.
Je compare souvent le Shiastu a un coup de baguette magique, parce qu’en réalité, il peut vous aider en tout. Que ce soit pour une séance d’hygiène pour votre confort intérieur ( idéalement il faudrait y aller tous les changements de saison), ou pour traiter des douleurs, du stress, des maladies, le Shiatsu aide voir même guérit. Il existe même des protocoles particuliers pour aider au mieux-être pour de pathologies lourdes ou pour aider à la récupération d’accident vasculaire cérébral.
Parti de ces bases, il faut savoir qu’il existe plusieurs sortes de Shiatsu, du plus doux au plus tonique, avec des techniques de toucher différentes ainsi que des philosophies ayant le même tronc commun mais divergentes, c’est pour cela que je pense qu’avant de se faire un avis concret sur cette pratique il est bon d’en essayer plusieurs avant de se faire son avis. Je le sais d’expérience car ma première fois n’avait été tellement pas concluante que le jour où j’ai rencontré mon Maître je ne voulais même pas réessayer .
[blockquote]le jour où j’ai rencontré mon Maître je ne voulais même pas réessayer mais…[/blockquote]

Shiatsu, mon expérience

Comme je le disais plus haut, il existe plusieurs sortes de Shiatsu et celle qui fut ma révélation est la pratique du Shiatsu YIN.
Sa visée est très thérapeutique et extrême efficace, enfin sur moi. J’ai eu la chance de rencontrer une praticienne fantastique, humaine, passionnée et généreuse au point de devenir à son tour professeur afin de transmettre tout son savoir. Elle s’appelle Françoise Bintz-Bertrand et pratique 10 rue Sainte Hélène à Strasbourg.

Notre rencontre fut amusante, car ultra perplexe après ma première expérience, j’ai freiné des quatre fers avant d’y aller.
En fait, elle m’a pas trop laissé le choix, me disant que si je ne prenais pas rendez-vous elle viendrait me donner ce Shiatsu sur mon lieu de travail ! Je pense qu’elle avait dû sentir mon mal-être de l’époque.
Je me suis donc résolue à aller la voir et sincèrement si je ne regrette pas une chose dans ma vie c’est bien celle là.
Je suis allée la voir dans son Dojo, et déjà j’y ai trouvé une certaine quiétude tant l’endroit était zen et apaisant. Il faut savoir aussi que Françoise est quelqu’un d’une grande douceur mais surtout d’un calme absolu, ce qui est pour moi déjà quelque chose d’extrêmement rassurant vu ma nature surexcitée.

Shiatsu

 

Je me suis donc allongée sur son futon et me suis laissée aller à recevoir. J’oubliais de préciser, le praticien donne et le patient reçoit car le Shiatsu reste un échange.
La séance a duré une bonne heure, durant laquelle une multitude de choses ont bougé en moi. Je me suis sentie contrarié d’abord  j’ai pleuré ensuite, puis j’ai éclaté de rire, pour finir dans  une profonde détente que j’avoue n’avoir pas souvent ressenti.
Je suis partie de chez elle comme si je revenais d’un merveilleux voyage sur une île déserte de sable blanc jonchée de palmiers et de fleurs tropicales. J’arrivais presque à sentir l’odeur du Monoi …
Je souhaite à tout le monde de pouvoir un jour vivre cette expérience d’ailleurs.

Depuis cette rencontre, il a 7 ans maintenant, j’y suis retourne des tas de fois pour des problèmes différents que ce soit pour des insomnies, des douleurs cervicales, pour m’aider dans mon burn-out, ou juste pour des question de bien-être Françoise a toujours su me remettre sur pieds.
Plus tard, j’ai même participé à certains de ses cours qui m’ont beaucoup appris sur cette pratique qui reste toujours un peu à mes yeux mystique.

 

Shitasu, les Consignes

Pour finir cet article, je souhaiterai vous donnez quelques conseils si vous souhaitez vous aussi faire votre première expérience :

Avant

– Prenez le temps de choisir votre praticiens en communiquant avec avant. Le contact et la confiance  sont très importantes dans cette pratique. Allez-y au feelling et laissez vous guider par votre ressenti. N’hésitez à lui dire si il y a des endroits où vous n’aimez pas être touché où si vous avez des douleurs localisées.

– Allez y avec des vêtements amples et confortables.

Pendant

– Durant la séance, n’hésitez à dire si vous avez mal quand il vous touche ou s’il exerce des pressions trop fortes.

– Mais surtout autorisez-vous de LACHEZ PRISE !

Après

– Il se peut que vous vous sentiez fatigué, c’est une réaction normal de votre corps. Accordez- vous une temps de repose après votre séance.

– Il peut arriver qu’après une séance, que les symptômes traités soient démultipliés, où que vous ne sentiez aucune différence. Cela peut arriver aussi, il y a un delta de 72 heures, durant lequel, le corps va travailler. C’est une réaction tout à fait normal.

– Buvez 1,5 d’eau, de thé vert ou de tisane, pour éliminer les déchets.

cerisiers en fleurs Japon

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply